Description

Mon activité de recherche se situe globalement en vision par ordinateur et elle est actuellement centrée sur l’acquisition, le traitement et l’analyse des images multidimensionnelles pour la modélisation de l’apparence des surfaces ou pour l’extraction d’information (paramètres physiologiques) lorsqu’il s’agit de surfaces du vivant (applications biomédicales). En effet, comme suite logique de mon activité autour de l’imagerie couleur et multispectrale, je m’intéresse actuellement à une modélisation intégrée plus complète (dans le sens de l’apparence et de la fonction) des surfaces. Ceci passe par l’intégration de plusieurs modalités et implique naturellement que j’aborde les verrous scientifiques de la représentation appropriée des données et l’extension/adaptation des méthodologies classiques pour répondre aux exigences de temps de calcul tout en les mettant en tension avec les attentes applicatives, notamment en patrimoine, industrie et en biomédical.

Pour ce qui est des applications, je mène en effet depuis quelques années une activité soutenue et des collaborations liées à la documentation et valorisation du patrimoine. C’est un domaine où se croisent plusieurs disciplines et où la vision par ordinateur et la vision par ordinateur (l’informatique de façon plus générale) jouent un rôle de premier plan. Ainsi, J’ai été le porteur du projet CNRS PEPS (2013- 2015) ArchZoo3D (http://www.archzoo3D.weebly.com) sur l’exploitation de la 3D en archéozoologie.  J’ai été aussi l’un des membres fondateurs de l’Action COST COSCH (Color and Space in Cultural Heritage) terminée en novembre 2016 où j’ai assumé le rôle central de responsable scientifique et financier des bourses pour jeunes chercheurs (http://www.cosch.info). J’a été aussi le responsable pour le LE2I dans le projet Fiat-Lux (2015-2017) dans le cadre du Défi CNRS Imag’In porté par l’unité CNRS MAP de Marseille. Enfin, je suis le coordinateur du projet ANR-PRC SUMUM (www.anr-sumum.fr) retenu dans l’AAP de 2017. L’apport dans ce domaine applicatif réside dans le développement de stratégies innovantes, tant sur le plan instrumental que sur le plan des méthodes associées, de numérisation et de modélisation des surfaces complexes des objets patrimoniaux. 

Cette même démarche est adaptée lorsqu’il s’agit de surfaces de produit manufacturés où la maîtrise de la perception visuelle de ces surface (apparence) est un enjeu tant sur le plan scientifique qu’industriel. Cela constitue aussi un axe de mon activité de recherche actuelle autour duquel j’ai une équipe multidisciplinaire (section CNU 27, 61 et 60) et nous avons obtenu une ANR-JCJC appelée NAPS (www.anr-naps.fr) portée par Gaëtan Le Goïc (MCF 60 section).

Je développe récemment (2 thèses) une activité dans le domaine du biomédical qui se décline en deux versants : 

  • l’investigation de l’apport de l’imagerie multimodale en dermatologie pour l’aide à la détection et au diagnostic de pathologies
  • l’estimation des paramètres physiologiques à partir de données image issues de caméras classiques ou webcams.

Se posent ici les problèmes de recalage, fusion, classification, suivi, etc. nécessitant non seulement l’adaptation de la représentation des données (spatiales et temporelles) mais également le développement de méthodologies de calcul robustes et rapide lorsque le temps réel ou presque est visé (le cas d’estimation du rythme cardiaque)

En cohérence avec cette activité et sur ces divers aspects, 6 thèses ont été soutenues ou commencé depuis 2014 (cf. détails dans la rubrique encadrements ci-dessous). Sur cette même période, j’ai obtenu plusieurs projets dont 2 projets ANR dont un en coordinateur, 1 projet PHC en coordinateur, et en tant que participant à 1 projet H2020 et un projet PSPC (détails en dans la page projets). 

Plusieurs collaborations à l’échelle nationale et internationale soutiennent cette activité de recherche. Pour ce qui est des collaborations internationales, je cite en premier lieu le ColorLab de Norvège (Thèses en cotutelle, Action COST COSCH, invitations mutuelles, partenariat dans les projets H2020), Le Maroc (Thèses en cotutelle et co-encadrement, organisation de colloques, Projet PHC Toubkal) et l’Allemagne (Action COST COSCH, partenariat dans les projets H2020, co-développement d’instruments pour le patrimoine). A l’échelle nationale, je citerai mes collaborations avec l’institut PRISME du Poly’Tech Orléans sur les applications en biomédical, Le LABCOM CICRP/MAP (Défi CNRS ImagIn Fiat-Lux, ANR-SUMUM) et le laboratoire Greyc de CAEN (ANR-SUMUM, organisation de colloques, séminaires scientifiques). Toutes ces collaborations sont attestées par les projets cités ci-dessus mais également par de nombreuses publications communes dont les détails sont dans la section publications. 

Encadrements

Thèses soutenues

  • Candidat : Jessica EL KHOURY, 2013-2016 (soutenue en décembre 2016
    • Financement : Bourse sur un projet PSPC financé par la Banque Publique d’Investissement.
    • Sujet : Model and quality assessment of single image dehazing 
  • Candidat : Ferdinand DEGER, 2012-2016 (Thèse en cotutelle avec La Norvège)
    • Financement : 50% de la région de Bourgogne et 50% le ColorLab, NTNU, Norvège
    • Sujet : Contributions to spectral and 3D imaging technology for cuktural heritage applications
  • Candidat : Steven Le Moan, 2009-2012 (soutenue en septembre 2012)
    • Financement : 50% de la région de Bourgogne et 50% le ColorLab, NTNU, Norvège
    • Sujet : Dimensionality reduction and Saliency for special image visualization
  • Candidat : Jonathan Delcourt, 2007-2010 (soutenu en octobre 2010)
    • Financement : Allocation ministérielle
    • Sujet : Un système intégré d’acquisition 3D multispectral: acquisition, codage et compression des données

Thèses en cours

  •  Candidat : Romain CENDRE (2017-2020)
    • Financement : Bourse JCE de la région sur concours de l’école doctorale.
    • Sujet : Aide au diagnostic/pronostic des lésions pigmentaires en dermatologie par l’analyse multiéchelle d’images multimodale
  • Candidat : Jihad HROURA (2015-2018) 
    • Financement : Bourse école doctorale marocaine+Projet PHC que je coordonne pour la mobilité
    • Sujet : Modèles et algorithmes pour le traitement et l’extraction de descripteurs sur des données 3D multimodales pour la reconnaissance d’objet
  • Candidat : Richard MACWAN (2015-2018) 
    • Financement : Bourse ministérielle sur concours école doctorale
    • Sujet : Multivariate data analysis by tensor representation and bio-physical constraints integration
  • Candidat : Hanan ANZID (2014-2018) Thèse en co-tutelle avec le Maroc
    • Financement : Bourse école doctorale marocaine+Projet PHC que je coordonne pour la mobilité
    • Sujet : Fusion des données multimodales par combinaison de l’incertain et le modèle de la perception

Encadrements PostDoc

  • Candidat : Gilles PITARD (2016-2017) 
    • Financement : 50% ColorLab (Norvège) + 50% LE2I sur fond de prestation/transfert
    • Sujet : RTI-Multispectral pour la modélisation de l’apparence

Financements

  • 2017- courant : Projet ANR-PRC SUMUM (www.anr-sumum.fr),
    • Budget total : 684000€ dont 224000 pour le LE2I
  • 2017-courant : Projet ANR-JCJC porté par Gaëtan le Coïc (www.anr-naps.fr)
    • Budget : 198000€
  • 2014-2018 : H2020 Exist
    • Rôle : participant dans les lots 3 et 4 ”Capteurs multispectraux du futur”
    • https://cordis.europa.eu/project/rcn/198017_en.html
    • Budget : 203000€ (pour tout le LE2I)
  • 2013-2016 : Projet PSPC appelé OFS (Open Food System)
    • Budget : 273000€ Financé par la Banque Publique d’Investissement dans le cadre des Projets Structurant les Pôles de compétitivité,
  • 2015-2017 : CNRS Imag’In project Fiat-Lux (http://www.fiatlux.gamsau.archi.fr/?page_id=16 )
    • Budget : 55000€ dont 8000€ pour le LE2I
  • 2013-2015 : CNRS PEPS HumaIn (Archzoo3D)
  • 2009-2012 : Projets S3DMS (Scanner 3D Multispectral) dans le cadre du PARI 1 et PARI 2
    • Budget : 140000€ (50% conseil régional de Bourgogne et 50% ColorLab Norvège)

Contrats de recherche de gré à gré

  • Responsable de projet de recherche avec le Château de Germolles SARL pour 5000€, 2015
  • Participant au projet de transfert/recherche ESLA, porté par Gaëtan Le Goïc,
    • Rôle : intégration de l’éclairage multispetral dans un dispositif de contrôle qualité, 2015-2019, 60000€